Voyage au pays des genres

Jean-Victor Vernhes
Article signalé par Jean-Louis Charrière
Académie d’Aix-en-Provence

1 « Vous avez une jolie chatte. » « Non, c’est un chat. »
Un genre grammatical est : a) un principe de classification b) un principe de liaison syntaxique par le phénomène de l’accord.
Ainsi nous avons l’habitude, en français, de classer les noms en masculins et féminins. Le caractère masculin ou féminin d’un nom se répercute sur l’article, sur l’adjectif, et sur le participe passé des verbes. Dans l’expression « La merveilleuse occasion que je t’ai offerte ! », le mot occasion est féminin, et le phénomène de l’accord répercute cela sur l’article la, sur l’adjectif merveilleuse, et sur le participe passé offerte.

Écriture inclusive

Christiane Roederer
Président honoraire de la CNA
Académie d’Alsace

Notre langue aurait donc été pervertie par la gent masculine dans le but d’en faire un instrument de pouvoir de l’homme sur la femme. Elle doit donc être féminisée par égalitarisme. Il ne s’agit en réalité que d’une égalité statistique puisqu’à chaque mot masculin devrait correspondre un mot féminin.
Mais les mots ne sont pas des personnes… Ce qui compte c’est l’égalité juridique, professionnelle, politique, culturelle.