Colloque 2022 à Caen

Le colloque 2022 aura lieu du mercredi 5 au samedi 8 octobre à Caen. Vous trouverez l’invitation, le programme et le bulletin d’inscription en suivant le lien : Invitation.

La Conférence nationale des académies va se réunir à Caen les 5, 6 et 7 octobre prochain. Le thème sur lequel les participants sont appelés à réfléchir constitue à la fois une banalité – tant sont présents dans la vie quotidienne les traces, les applications, les effets de l’intelligence artificielle ou des neurosciences – et une de ces questions socialement vives qui agitent l’espace public – par les conséquences potentielles de la robotisation ou des manipulations génétiques sur le destin de l’homme et de l’humanité. Une douzaine de communications seront prononcées. Le texte en sera reproduit dans un volume des Mémoires de l’Académie de Caen, accompagnés de six autres textes qui n’auront pas donné lieu à exposé oral (voir le lien CNA liste des communications).

La rencontre se déroulera dans les locaux prestigieux de l’Abbaye aux hommes, actuellement utilisés par les services municipaux : ancien réfectoire des moines et salle du palais des ducs. La ville de Caen qui accueille la CNA se distingue aujourd’hui par son université et ses laboratoires de recherche, par le dynamisme d’entreprises innovantes, par les aménagements urbains autant que par la richesse historique de son architecture. Les monuments liés à l’action de Guillaume le Conquérant – château, abbaye aux hommes, abbaye aux dames -, la ville du xviiie siècle, les églises  saint-Pierre, saint-Jean… ou l’IMEC Institut Mémoires de l’édition contemporaine installé dans les locaux restaurés de l’abbaye d’Ardennes, sont autant d’atouts culturels et touristiques.

Les inscriptions (voir le lien CNA Bulletin d’inscription) sont reçues jusqu’au 30 juin.

COLLOQUE DE MÂCON - OCTOBRE 2020

CNA Mâcon Patrimoine

Colloque de Mâcon – Octobre 2020

Jean-Michel Dulin
Académie de Mâcon, Président de la CNA
Inutile de revenir sur les tristes raisons qui ont amené à l’annulation du Colloque de Mâcon 2020.

Le thème proposé sur les villes moyennes visait à retracer les grandes étapes du développement de ces villes et tenter de donner quelques explications sur leurs difficultés actuelles.

Lire la suite »

Le “Miracle” de Cluny

Edward Steeves
Académie de Mâcon
Oui, il s’agit bien d’un « miracle » pour la petite villa gallo-romaine des débuts, simple domaine seigneurial à vocation agricole qui allait se métamorphoser en l’espace de deux siècles pour devenir le « Phare de l’Occident » sur le plan spirituel.

Lire la suite »

La Bourgogne du Vin, le Vin de Bourgogne

Edward Steeves
Académie de Mâcon
Parler de la Bourgogne sans évoquer son illustre production viticole serait un non-sens. Il s’agit d’un trésor estimé, d’un patrimoine mondialement connu. Et d’un véritable moteur économique et social, tant le vin a façonné ses habitants, son paysage et jusqu’à son histoire.

Lire la suite »

Le Creusot – Montceau-les-Mines

Marcel Sutet
Deux villes moyennes dont les populations respectives de 21887 et 18772 habitants (2015-INSEE) constituent depuis 1970 les deux pôles structurants d’une Communauté urbaine de trente- quatre communes qui rassemblent au total 93191 habitants (2016).

Lire la suite »

La fonction logistique à Mâcon

Jean-Michel Dulin
Président de la CNA
Le 19 août 1966 à Château-Chinon, le 5e prix littéraire du Morvan était décerné à Me. Jacqueline Bonnamour pour son livre : « Le Morvan, la terre et les hommes ».  En fin de volume, analysant le vide urbain du Morvan, Me Bonnamour écrivait : « Les petites villes secondaires dont dispose le Morvan semblent autant de petits centres isolés mal reliés aux métropoles locales… »

Lire la suite »

Dôle, une Ville moyenne et son Destin

Jacky Theurot
Lier la découverte de Dole au « Chat perché » c’est rappeler les fameux contes de Marcel Aymé (1902-1967), dont les années d’enfance et d’adolescence sont associées à cette ville, « théâtre de l’œuvre littéraire » de l’auteur[1]. Le chat est le symbole en bronze gravé qui, au sol des rues, montre le chemin.

Lire la suite »

Colloque 2022 à Caen

Un aperçu du patrimoine immobilier des Académies affiliées à la Conférence nationale des Académies :

Dans cette page d’accueil, nous vous proposons 6 rubriques :

  1. Actualités
  2. En débat : opinions complémentaires ou contradictoires sur un sujet d’actualité
  3. La parole à : articles d’intérêt général
  4. Carte blanche à : études plus complètes sur les domaines de compétence d’un(e) membre
  5. Historique de la CNA
  6. Identité de la CNA

Actualités

Livre "Educations"

Eduquer, enseigner, expliquer, former, initier…des termes qui ont chacun leur sens et leur histoire.
Plus d’une vingtaine d’auteurs ont pris la plume pour partager leur expérience, leur critique et leurs propositions dans plusieurs chapitres à partir de l’Histoire de l’éducation jusqu’aux voies nouvelles ouvertes par le numérique. En savoir +

À voir : L’Académie d’Alsace, en la personne de son Président Bernard REUMAUX, a invité Christiane ROEDERER à présenter le numéro spécial d’AKADEMOS, “EducationS“, à la librairie Kléber. Christiane ROEDERER parle également de son dernier roman “D’un Paradis à l’autre”. Retrouvez cet entretien en suivant le lien : https://www.youtube.com/watch?v=eUFAKZH62k4 

ERRATUM : la citation “Eduquer, c’est aimer” est de Lucien Guérinel, membre de l’Académie de Marseille.

Nouvelle rubrique : "En débat ..."

Écriture inclusive

Christiane Roederer
Président honoraire de la CNA
Académie d’Alsace

Notre langue aurait donc été pervertie par la gent masculine dans le but d’en faire un instrument de pouvoir de l’homme sur la femme. Elle doit donc être féminisée par égalitarisme. Il ne s’agit en réalité que d’une égalité statistique puisqu’à chaque mot masculin devrait correspondre un mot féminin.
Mais les mots ne sont pas des personnes… Ce qui compte c’est l’égalité juridique, professionnelle, politique, culturelle.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Voyage au pays des genres

Jean-Victor Vernhes
Article signalé par Jean-Louis Charrière
Académie d’Aix-en-Provence

1 « Vous avez une jolie chatte. » « Non, c’est un chat. »
Un genre grammatical est : a) un principe de classification b) un principe de liaison syntaxique par le phénomène de l’accord.
Ainsi nous avons l’habitude, en français, de classer les noms en masculins et féminins. Le caractère masculin ou féminin d’un nom se répercute sur l’article, sur l’adjectif, et sur le participe passé des verbes. Dans l’expression « La merveilleuse occasion que je t’ai offerte ! », le mot occasion est féminin, et le phénomène de l’accord répercute cela sur l’article la, sur l’adjectif merveilleuse, et sur le participe passé offerte.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

A propos d’épidémies et de l’écriture inclusive,  y-a-t-il du nouveau ?

Michel PAUTY
Académie de Dijon
1583, des Suisses venant de Paris apportent la peste au Val-de-Suzon  et plusieurs d’entre eux meurent à l’hôpital. La chambre de Ville de Dijon fait défense aux habitants du Val de Suzon de venir à Dijon sous peine d’être arquebusés aux portes. Elle prie aussi les chanoines de la Sainte Chapelle, seigneurs de ce village, de faire promptement fermer les maisons où les malades ont séjourné. Il est délibéré enfin que les Suisses ne pourront entrer en ville que s’ils sont sains et valides.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Mastère ou Master ?

Christiane Roederer
Président honoraire de la CNA
Académie d’Alsace
La défense de la langue française a une légitimité irréfutable pour les raisons déjà exprimées dans l’article sur l’écriture inclusive, plus précisément sur le point médian. A « La Grande Librairie » du 26 janvier 2022, il a été présenté comme une « expérience intéressante » par Aurore Vincenti, linguiste, et journaliste. («Les mots du bitume », petit dictionnaire des mots des rues, de Rabelais aux rappeurs, Ed. Le Robert, 2021).

LIRE L'ARTICLE COMPLET

"Idées: La parole est à ..."

L’ENFANT LICORNE

Marie-Odile Goudet
Académie de Mâcon
« Gamine », un nom difficile à porter pour une vieille jument ! Certes ses sabots avaient toujours été empanachés de poils, son encolure épaisse et son ventre rond, comme il sied à la rude race percheronne, conçue pour les travaux de force. Mais un peu partout, la robe rouanne se parsemait de gris, et malgré la bedaine toujours confortable, on devinait les côtes devenues saillantes avec l’âge.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

De la poliomyélite à la Covid-19

Jeanne-Marie Demarolle
Académie de Metz

Publié sous la direction du Professeur Jean-Marie Mantz membre de l’Académie de médecine et de l’Académie nationale de Metz, fondateur de la spécialité de réanimation médicale de Strasbourg, l’Histoire de la réanimation médicale aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg rend hommage à tous ceux qui ont été engagés dans soixante années de combats pour la vie. Ces soixante années conduisent le lecteur de l’épidémie de poliomyélite qui, apparue au Danemark en 1954, frappa six ans plus tard la France et tout particulièrement la région parisienne, le Nord et l’Est, à la pandémie qui depuis 2020 ne laisse aucun répit aux services de réanimation neuro-respiratoire.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Syndrome de Diogène

Jacques Boucharlat
Académie Delphinale

I-INTRODUCTION : à partir d’une expertise personnelle et des remarques  d’assistantes sociales insistant sur les problèmes soulevés par l’inflation des cas, nous pensons utile de revenir sur ce syndrome de Diogène dont la description est récente.

II-DÉFINITION: Le syndrome de Diogène est un syndrome décrit par la gériatre américaine Allison N. Clark en 1975  pour caractériser un trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées, voire une négligence parfois extrême de l’hygiène corporelle et domestique, une accumulation d’objets hétéroclites, nommée également syllogomanie, ,un déni de son état, un isolement social, un refus d’aide concernant cet état, celle-ci étant vécue comme intrusive.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Pasteur s’est construit, a été construit, déconstruit.

Hervé This
Académie d’Alsace
L’année 2022 sera le bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur  (il naquit le 27 décembre 1822), et la question est d’organiser utilement cette commémoration. Cela n’est aussi simple que de son vivant, car nous savons aujourd’hui parfaitement que Pasteur fut d’abord célébré pour ses travaux scientifiques, avant d’être héroïsé par le pouvoir politique, en l’occurrence Napoléon III et son épouse, puis par  la Troisième République.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Restauration de la cathédrale d’Alès

Thierry Martin
Académie de Nîmes

Les pages qui vont suivre ne suffiront pas à donner une idée, même modeste, de tous les épisodes qui ont balisé ce grand livre d’histoire(s) que les pierres et les décors de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste d’Alès peuvent contenir. Depuis le XIXe siècle, la notion de patrimoine a commencé à prendre du sens et l’ouvrage « Recherches historiques sur la ville d’Alais » (1860) reflète ce souci de mieux connaître quelles furent les origines d’un édifice intimement lié à la naissance de la cité alésienne.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Carrière de granit d’Assouan

Claude Oberlin
Académie d’Alsace

Après mon hypothèse sur l’usinage du granit à l’époque des Pharaons, après avoir étudié et approfondi les vestiges dans la carrière d’Assouan, voici l’hypothèse de l’extraction de l’obélisque inachevé tel qu’il aurait pu être retiré de son lit de taille.
Ce monolithe mesure 42 m de long et son poids est estimé à 1167 tonnes.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Carte blanche à ...

Chanter la Tosca

Christiane Stutzmann
Académie de Stanislas
Dans le cadre du partenariat noué entre l’Académie de Stanislas et le Conservatoire de musique de Nancy, Christiane Stutzmann de l’Opéra, a donné au Conservatoire une magnifique conférence.

LIRE L'ARTICLE COMPLET »

La difficile quête de la vérité scientifique

François Le Tacon
Académie de Stanislas
De tous temps les hommes ont essayé de comprendre l’origine du monde et de déterminer les lois qui régissent son fonctionnement. Les hommes ont d’abord invoqué l’existence d’une organisation supra humaine révélée, autrement dit de dieux mystérieux, qui seraient à la fois à l’origine de la création du monde et détermineraient son évolution comme son fonctionnement. Dès les VIe et Ve siècles av. J.-C., les penseurs grecs estimaient que le fonctionnement du monde ne pouvait s’expliquer par des narrations faisant intervenir des dieux.

LIRE L'ARTICLE COMPLET »

Nos origines

François Le Tacon
Académie de Stanislas
L’origine du genre Homo et de son évolution fait l’objet de différentes hypothèses qui ne font pas l’unanimité. L’avènement de la génétique des populations et de la génomique basée sur l’analyse de l’ADN moderne et de l’ADN fossile apporte des connaissances nouvelles sur notre histoire qui apparaît beaucoup plus complexe que nous le pensions, mais qui est encore très loin d’être décryptée. Populations anciennes et populations modernes se sont rencontrées en Eurasie après une seconde sortie d’Afrique et ont échangé des allèles. Enrichis en allèles, les homme modernes ont colonisé le monde, ce qui a eu pour conséquence l’apparition de nouveaux allèles par isolement géographique. Depuis cette diversification, les conquêtes, les migrations voulues ou imposées, l’ouverture des frontières et les déplacements facilités à courte ou longue distance, ont pour conséquence un brassage allélique généralisé qui tend vers l’homogénéisation des populations.

LIRE L'ARTICLE COMPLET »

Les forêts sont-elles le poumon de la planète ?

François Le Tacon
Académie de Stanislas
L’expression Les forêts poumons de la terre est devenue familière et est constamment utilisée dans les médias depuis des décennies. Nous pouvons déjà relever une première contradiction. En effet les poumons des animaux absorbent de l’oxygène et rejettent du gaz carbonique alors que les arbres font l’inverse pendant la photosynthèse. Assimiler la forêt à un poumon est donc un contresens. Mais la question est de savoir si les arbres, et donc les forêts, participent actuellement à la production de l’oxygène que nous respirons. C’est à cette question très complexe que nous allons tenter de répondre.

LIRE L'ARTICLE COMPLET »

RÉENCHANTER LES CHÂTEAUX FORTS ALSACE

Bernard Reumaux
Académie d’Alsace

L’exceptionnel patrimoine castral alsacien – plus de deux cents châteaux forts médiévaux du nord au sud de la région – signe autant le paysage que l’identité et les imaginaires de l’Alsace. Il révèle aussi le dynamisme de ses traditions associatives. Car ces innombrables châteaux forts, la plupart en ruine, sont entretenus, consolidés voire restaurés, mais aussi documentés et animés, par des dizaines d’associations de bénévoles. Leur travail est précieux, un véritable service public au service de la collectivité.

LIRE L'ARTICLE COMPLET »

Vous pouvez bien sûr retrouver la Carte blanche précédente, que Jean-Michel Dulin a consacrée à la Chapelle des Moines, à Berzé-la-Ville.

Vous pouvez également découvrir la contribution de Madame de Reinach :

PDF

Identité

En 1989 s’est tenue la première réunion de 23 académies en région, qui allaient constituer formellement la CNA en 1994. Ainsi s’est concrétisée l’idée du bâtonnier Albert Brunois, alors président de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, et du médecin-général Edmond Reboul, président de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon. La CNA est placée sous l’égide de l’Institut de France.

LIRE L'ARTICLE EN TOTALITÉ »

Historique

A l’origine, sous l’Ancien Régime, le roi pouvait accorder à des sociétés savantes, sous certaines conditions, des Lettres patentes leur permettant de prendre le titre recherché d’Académie, ce titre étant assorti de privilèges.

LIRE L'ARTICLE EN TOTALITÉ »